Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 22:16

Un tueur en série

Pour en revenir au film de Ridley Scott:
Quand la victime voyait l'Alien elle restait bêtement à hurler au lieu de partir en courant pour sauver sa vie ...Pas crédible ?
Pourtant une telle étrangeté, une telle crainte face à "l'étranger"...Peut entrainer une paralysie par la certitude de ne pas s'en sortir, et une fascination pour cette laideur supérieure, cette esthétique avec ses codes que l'on découvre...

Et on peut alors "regarder la mort en face".


Les choses qui sortent de l'ordinaire et qui obéissent à leur propre code esthétique (ici la biomécanique, la fonction créé l'organe) sont intéressants, et comme le dit le proverbe "la beauté est dans l'oeil de celui qui regarde" .
L'Alien est l'incarnation du tueur et il est beau de par sa perfection.

Mon interprétation

Dés le départ je savais que pour ce projet je voulais créer un objet qui ne ressemble pas à un couteau.

Le dessin de l'époque a été particulièrement dur à enfanter (vous me direz mettre un Alien au monde ça fait mal :)

Je suis finalement revenu à quelque chose de simple avec un manche aux formes de la tête de la bestiole, et à une lame à la forme de sa langue mécanique.


Le challenge de ce couteau était de faire quelque chose de vraiment étrange qui réponde bien au thème mais le pari était aussi de détourner les codes horrifiques classiques en faisant quelque chose d'esthétique et de très coloré avec un côté un peu brut de décoffrage puisque tribal.

Bref quelque chose qui m'appartienne à 100%.

La dure réalité

Le couteau a été aussi difficile à fabriquer qu'à concevoir :

Sebastien Ledan a du recommencer les platines en titane et s'est également entaillé avec la lame faite par Benjamin Cardoso qui s'avère extrêmement coupante...Sans parler de sa pointe acérée aussi vicieuse que la bestiole elle même.

Quant à moi pour englober des os j'ai du couler des tonnes de résine et le travail de celle ci a été particulièrement salissant et toxique.

La position repliée du couteau montre une lentille très longue et pointue :

Je voulais que l'Alien reste dangereux même replié sur lui même (voir la fin du film ou celui ci se ramasse en position foetale dans l'espace....Et attend....)

Pour transporter cette saloperie destinée de prime abord à la vitrine, j'ai donc l'idée de créer un étui particulier (un cocon comme dans le film) mais on verra cela au prochain épisode...

le dessin finalisé de mon projet avec les textures de mes plaquettes

le dessin finalisé de mon projet avec les textures de mes plaquettes

Le couteau fait par Seb et Cardo

Le couteau fait par Seb et Cardo

retravail de la forme des platines

retravail de la forme des platines

retravail de la lame et gravure d'une "dentition vertébrale"

retravail de la lame et gravure d'une "dentition vertébrale"

oxydation et pigmentation de la lame avant une couche de résine

oxydation et pigmentation de la lame avant une couche de résine

assemblage d'os de volatiles pour avoir des têtes esthétiques et garder les courbures du manche

assemblage d'os de volatiles pour avoir des têtes esthétiques et garder les courbures du manche

plaquettes taillées assymétriquement dans l'énorme épaisseur de la masse

plaquettes taillées assymétriquement dans l'énorme épaisseur de la masse

les os ont reçu une peinture bleu métallisée, et la colle a été mélangée à une teinture cuivre

les os ont reçu une peinture bleu métallisée, et la colle a été mélangée à une teinture cuivre

La bestiole sort enfin de l'ombre, et elle affiche un rictus enigmatique (cliquer sur l'image pour zoomer)

La bestiole sort enfin de l'ombre, et elle affiche un rictus enigmatique (cliquer sur l'image pour zoomer)

quand on regarde la tête du couteau en face (la pointe vers les yeux..) on reconnait un visage familier..

quand on regarde la tête du couteau en face (la pointe vers les yeux..) on reconnait un visage familier..

Le cul du couteau imite l'oeuf de l'Alien, le faccehugger de la singularité ne demande qu'à vous infecter

Le cul du couteau imite l'oeuf de l'Alien, le faccehugger de la singularité ne demande qu'à vous infecter

Partager cet article

Repost 0
Published by Pat
commenter cet article

commentaires

seb76 26/03/2014 21:37

tain comme j'en ai chié ... découpe de lama, wha ces courbes pfff
le manche ... recommencé 2 fois la découpe des platines dans le titane ... idem pour les cotes
m'enfin il est fini là
t'as du bien en chier aussi pour faire les cotes

Pat 27/03/2014 00:42

Oui comme tu dis "...enfin il est là" c'est aussi ce que j'ai pensé, heureux d'aboutir :)
Ceci dit les côtés contraignants sont la toxicité de la résine et sa masse, sinon j'ai aimé le faire.

Pat 25/01/2014 13:07

Merci !

meedo 18/01/2014 22:52

sympa l'article :)